Pose de dalles clipsables : faut-il les fixer ou les coller ?

Véritable révolution en matière de sol : les dalles Polydal sont conçues pour être simplement clipsées entre elles et n’ont pas besoin d’être fixées ni collées, même en cas d’humidité (à la différence du PVC). Néanmoins, il faut comprendre comment se comporte le tapis de dalles ainsi formé par les dalles clipsables Polydal assemblées :

  • sachant que 20m² de Polydal Damier pèsent moins de 70kg, le poids de ce tapis est trop léger pour ne pas bouger sous les allées et venues d’une voiture dans un garage privé, si celui-ci est plus grand. Dans un box de 12 m², cela ne pose pas de problème car le dallage est calé entre les murs. Dans un garage plus grand, Polydal préconise vivement de couvrir toute la surface en Polydal, au lieu de faire juste un emplacement pour la plus belle voiture ou la moto ; sinon, on passera son temps à repositionner le tapis de dalles qui risque de bouger un peu à chaque manœuvre.

Il existe pourtant quelques cas où il pourrait être utile de fixer les dalles clipsables au sol :

  • un dallage posé de façon permanente en extérieur dans une zone à risque de vol : le modèle Damier s’impose à nouveau, car on pourra placer des vis de part en part entre ses stries pour s’enfoncer dans le sol, soit directement si c’est du bitume, soit via des chevilles si c’est du béton. La forme arrondie des stries correspond parfaitement à celle des têtes de vis, qui ne dépasseront pas de la surface et qui n’auront pas besoin de rondelle.
  • un escalier, dans la continuité de la terrasse par exemple : il faut alors absolument fixer les dalles. Avant de les découper à la taille des marches, on tiendra compte des bordures biseautées à clipser comme nez de marche sur chaque dalle. Même procédé que ci-dessus : vis à travers les stries des dalles Damier + cheville dans le béton.