Dalles PVC, EVA, caoutchouc, linoléum

  • Trop souples pour se passer d’un support bien lisse : ragréage obligatoire, inutile avec les dalles Polydal.
  • Beaucoup plus contraignant à poser que les dalles Polydal : collage obligatoire en cas d’exposition à la lumière du soleil et aussi pour résister au ripage des pneus. L’efficacité du collage est aussi sensible à l’hydrométrie. En cas de sol plus ou moins humide (garage, cave, sous-sol, buanderie, etc.), il faut donc éviter ce matériau. Au contraire, les dalles ajourées Polydal permettent une ventilation naturelle entre leurs stries, qui permet d’évacuer naturellement l’humidité.
  • Nettoyage problématique : ces matériaux s’encrassent beaucoup plus que le polypropylène et s’abîment au contact de solvants trop puissants. La seule solution consiste à passer régulièrement une machine de nettoyage industriel, utilisant le produit de nettoyage adapté.
  • Usure rapide et vieillissement de l’aspect
  • Fragilité : apparemment très solides, ces matériaux ne résistent pas toujours au ripage des roues de voitures, peuvent avoir tendance à jaunir et n’aiment pas le contact de certains matériaux (réaction chimique avec les pneus qui créent des taches indélébiles !). C’est donc une raison supplémentaire de les proscrire dans un garage automobile, privé ou professionnel. Les dalles Polydal sont conçues pour endurer toutes les contraintes posées par les pneumatiques.
  • En cas de liquide au sol, le risque de glissade sur du PVC est supérieur par rapport au polypropylène.

 

Usure dalle de sol pvc, eva et linoleum